Des fidji vers la Nouvelle Calédonie…

Après cet incident de l’oeil, Marco est de retour aux Fidji. Il est prêt à reprendre sa route avec son équipière. Cap sur la Nouvelle Calédonie…

Le 05/08


Des news fraiches du grand large ma position à 10 h du mat : 16°31S/175°18E
Tout va bien à bord ! La nuit fut douce et pleines d’étoiles filantes pour Jess.

Moi c’était pas la même mayonnaise… Vers 1 heure du mat mes copains les grains m’ont tenus compagnie toute la nuit.
Du coup, ce matin on est encore avec trinquette seule au grand largue. La mer est démontée … La cloche sonne de temps en temps ( signe que cela bouge copieux).
D’après la météo ça va pas durer !

Le 06/08

La position du jour : 16°28/173°34
On a choppé un énorme mahi-mahi hier. Du coup, les lignes sont sous le banc pour un moment !


La mer s’est calmée, on se traine à 4 noeuds ce matin, sous trinquette seule !
J’attend que madame se réveille pour envoyer le génois.
Tout va bien a bord.

Le 07/08

La position ce matin a 09h locale : 16°49S/171°46E
Tout roule tranquillou, pas beaucoup de vent la nuit dernière ! On était à : 3 ou 4 nœuds.

Il reste 200 miles ce matin.
Le vent a repris un peu de vigueur le ciel est assez chargé mais pas de
pluie.
On se gave de mahi-mahi!!!!!!

Le 08/08

La position de 10H locale : 17°25S/169°50E
La nuit a été magique 12/14 noeuds de vent au largue, festival d’étoiles filantes… Magique ! j’en ai profité à fond.
Il reste ce matin : 80 miles. Jess n’a pas envie d’arriver, moi je t’avoue que je ne suis pas mécontent de revoir la terre…..

 

Le 09/08

Bien Arrivé !

 

Tidoudou, Marco et Jessica ont donc rejoint les Vanuatu, où ils pensent rester un mois avant de poursuivre leur route vers l’Ouest…

Il y a des pays qui ont alimenté mon esprit en couleurs, en aspirations… les Vanuatu en font partie. La motivation du voyage (que nous avons pu faire les années précédentes), avait trouvé sa source en ces images de pays lointains un peu inaccessibles, aux notes particulières, gorgées de différences…

Le bateau a été le trait d’union entre ces divers pays, tout comme il l’a été entre Marco et moi. (Notre bébé en quelque sorte). C’est pourquoi, leur histoire n’a pu me laisser indifférente et je me suis sentie appelée à suivre leur sillage, leur parcourt. J’ai ainsi relaté leur dernière traversée sur mon site, pour les accompagner vers leur futur et afin que ceux qui nous ont suivi puissent avoir des nouvelles.

Mais à présent, je sens qu’il ne m’appartient plus d’écrire leur histoire… Car celle-ci leur appartient avant tout… Je ne peux que leur souhaiter de vivre une belle aventure…

En ce qui me concerne, j’ai maintenant besoin d’écrire ma propre histoire. Les vent soufflent sur les voiles du passé, afin que je puisse accueillir pleinement le présent.

Entre le mariage de mon fils, une nouvelle rencontre, un prochain voyage… La vie me sourit et m’appelle à ne jamais cesser de la célébrer…

Bon été à tous…

 

Laisser un commentaire